Navigation rapide

Accueil > La Lettre > Courges, Pommes, Tome & Cie. LETTRE N°2

Courges, Pommes, Tome & Cie. LETTRE N°2 Courges, Pommes, Tome & Cie. LETTRE N°2

dimanche 23 septembre 2012

La lettre d’information presque mensuelle du réseau... août / septembre 2012

Edito

L’été a été rude pour le maraîchage avec une météo difficile depuis le printemps... et ça s’est ressenti dans nos paniers. Qu’à cela ne tienne, c’est ici que la lettre M du sigle AMAP prend tout son sens !
Espérons que l’automne à venir nous reserve de plus jolies surprises.
Pour garder le moral, comme la dernière fois, munissez-vous de votre boisson favorite et on enchaîne sur le ... :

Sommaire :

1/ "Histoires naturelles"
ou La vie trépidente d’un animal fascinant : Le réseau des Amap de Basse-Normandie
2/ Cé Ki ? Y Fé Koi ?
Ceux qui font le Bio en Basse-Normandie.
Ce mois ci, la SCOP "La Falue" dans un polar haletant.
3/ Le collectif mystère du mois
Saurez-vous le reconnaître ? Réponse en fin de lettre.
4/ C’est pô con !
Là, vous trouverez les bonnes idées, les trucs et les astuces des collectifs pour simplifier les fonctionnements, dynamiser votre groupe, éviter les ornières... Faites-nous part des vôtres !
5/ Ripailles
Comme la nourriture est un peu ce qui nous rassemble, ici, des recettes de saison, locales et expérimentées ! (Cf rubrique n°3 : envoyez vos recettes, photos bienvenues)
6/ Le p’tit coin
Faites passer vos annonces... C’est gratuit !
7/ Goodie
Parce qu’on ne sait pas se tenir et c’est tant mieux
8/ Raiponce
Solutions des jeux

1/ "Histoires naturelles"

C’est la rentrée pour le Collège Solidaire (qui s’est réuni le 17 septembre dernier) et ses groupes de travail. Cette année débute avec un gros chantier qui concerne toutes les AMAP de france et de Navarre : La réécriture de la charte des Amap.
Pour chacun comprenne bien de quoi il s’agit, voici le texte de présentation du MIRAMAP (Mouvement Inter Régional des AMAP)

"Presque 10 ans après sa rédaction, la charte ne correspond plus tout à fait à certaines évolutions et innovations des pratiques, et elle se révèle floue sur plusieurs points. Par exemple, le point « une amap = un producteur).

Au delà des spécificités locales légitimes, on constate de grandes disparités de fonctionnement qui peuvent créer des impacts négatifs sur l’avenir du mouvement des AMAP. Par exemple, la question du statut fiscal des AMAP a été posée au ministère de l’agriculture. C’est l’une des raisons qui justifie la réécriture de la charte, après 10 ans d’expérimentation et d’expansion continue : éviter toute interprétation commerciale des activités des AMAP ; et ancrer les AMAP dans le mouvement de l’économie sociale et solidaire.

Alliance Provence et le MIRAMAP ne sont pas là pour dicter ou condamner des détails de fonctionnement : chaque AMAP peut-être libre et autonome, dans la mesure où elle respecte les valeurs fondamentales de la charte. Mais il nous faut prendre en considération que chaque AMAP se place dans le sillon d’un mouvement citoyen qui la dépasse largement.

Ainsi, il apparait important que nous réfléchissions collectivement à un cadre éthique permettant la pérennisation du système d’AMAP."

Chaque adhérent et producteur d’AMAP est invité à y réfléchir et peut faire remonter réflexions, commentaires et propositions.

Pour cela, nous vous proposons une après-midi de rencontre inter-Amap sur ce thème, sans doute début décembre. La date et le lieu ne vont pas tarder à sortir du chapeau !

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter le réseau AMAP-BN et nous vous transmettrons le document méthodologique complet (372 pages... non, on rigole, 14 pages écrit gros !)
ou à contacter Miramap :
04 81 91 60 51
charteamap chez miramap.org

2/ Cé ki ? Y fé koi ?

La Falue

"Pour s’rempli la goule, i’faut d’la teurgoule, i’faut d’la falue itou, c’est cha qui fait bère un coup !"

Scène 1 : air de saxo mélancolique.

En ces jours pluvieux de fin juillet, nos deux reporters vétues de leurs imperméables froissés et leurs borsalini défraichos arpentaient les allées du marché du Boulevard Leroy à Caen.
François Ampe, dit le Fanfan l’taupin, n’était pas pas derrière son étal... C’était signe qu’ allait y’avoir du grabuge et du rififi dans l’air...
L’oeil aux aguets, la clope au bec (mais on arrête bientôt) nos deux fouineuses se plantèrent devant le stand des briscards d’la boulange.

Aux manettes, Jean-Pierre, dit JP les doigts d’or, un sang froid sans pareil, il accueillit les deux gueuses d’un sourire goguenard.
"JP, toi et tes copains on t’a bien repéré. On vous trouve partout. La Falue par-ci, La Falue par-là...C’est quoi votre secret ? Allez, crache-nous l’morceau"
Jean-Pierre esquissa un rictus malicieux. "C’est pas si simple...C’est que ça fait plus de 20 ans qu’on est dans la place, qu’il tourne le petrin...Au début, on a commencé en asso puis on est vite passsé en SCOP* Pas de Boss chez nous ; un crachoir, une voix. Pis on fait ça bien, respect du travailleur et tout. Bon on gagne pas des mille et des cents mais vu l’boulot, respect des rythmes de chacun si tu vois c’que j’veux dire."
La gande blondasse se gratta le menton :
"Et pour la came, c’est quoi votre filon ? Attention nous raconte pas d’embrouille, on est des spécialistes de la blanche !"
Jean-Pierre ricana :"C’est d’la bonne j’peux vous l’dire. Première qualité ! Pas question d’mégoter là-dessus. Pis de la locale en plus. C’est Biocer notre dealer !"
La vioque de rétorquer : "Ouai, ouai, on sait de source sûre qu’elle est coupée"
"Bande de cave !" s’énerva JP,"C’est du levain naturel et sauvage ou d’la levure fraîche, mais rien de plus."
"Bon, ben, mets nous un carré 55 et un sachet de sablés Normands. J’suis tombée accro."
"A titre d’avertissement, Jp, t’avise plus jamais de nous traîter de cave. Une chance pour toi qu’on a rien à te reptocher, mais gare à vos miches, on déboulera dans votre tanière un de ces 4."

Scène deux : Sur l’air des "Brigades du tigre"

Pas grand trèpe dans les rues. Il faisait tellement chaud, la rue de la Seine semblait endormie. Seules deux silhouettes fines, sveltes et altières (bon, OK, on en fait un peu trop...) remontaient d’un pas lourd vers le 31 de la dite rue.

Arrivées devant l’échoppe, elles dégainèrent carnet, stylo et appareil photo. Ca allait saigner. Sans s’annoncer elles passèrent la porte. Une odeur de pain frais vint chatouiller leurs narines. Elles se plantèrent devant le comptoir.

Derrière le présentoir s’étalaient les classiques : du carré 55 au carré 150, dit l’Intégral, pain bis, pain blanc, baguette, brié...
Mais aussi les spécialités : pain aux raisins, suédois, sésame, sarrasin, épautre...
Tout un côté était réservé aux gourmandises : pain viennois, croissants, pains au chocolat, sans oublier l’incontournable Falue.

Dominique dit Dodo l’ténor avait les deux bras plongés dans l’pétrin. Il avait beau frimer l’asticot, il avait pas la conscience tranquille.
"Salut l’Ténor, pas la peine de te planquer, on va te faire pousser la chansonnette, tu vas voir...Ton copain les doigts d’or, y nous a baladées l’aut’fois...Et ça, on aime pas du tout. Va falloir nous expliquer cette entourloupe... Dans vos sablés, y’a pas que de la blanche..."

Dominique alias Le grateux, rapport à la guitare, déboula dans le fournil, pile au moment. "Oh les donzelles, faut pas s’énerver comme ça, ça va vous donner des sueurs ! Un café ?"
"Ah bah si vous prenez par les sentiments... mais pas question qu’on reparte sans réponse à nos questions."

"Pas de mystère chez nous, les oeufs, c’est le GAEC Chante l’herbe, le beurre, c’est les Fermes Bio, et pour le reste, fruits confits, levure, c’est Rapunzel. Vous v’là rassurées ? On s’approvisionne que chez des cadors : Jonathan, Coop Un ou directement chez nos dealers"
"Hmm...ça parait réglo. Mais, on sortira pas d’ici sans vous avoir tous épinglés" dit la vioque en montrant son appareil photo.
Sans leur laisser le temps de répliquer la blondasse aligna les deux Dominique, Gérard, Christiane et Jean-Pierre fissa le long du mur. "On est clémentes, notez, on va pas vous faire souffrir, les zigs"

Une fois l’opération terminée, les deux enquêtrices, repartirent vers de nouvelles aventures, un paquet de biscuits apéro à la tome de Mézidon sous le bras...

Des belles têtes de gangsters !

*SCOP : Société Coopérative Ouvrière de Production
En savoir plus : www.scop.coop/
La Falue, 31 rue de la Seine 14000 Caen 02 31 72 56 56

3/ Le collectif mystère du mois

Premier indice :
Ce n’est pas une AMAP mais une association qui a 3 ans d’existence et qui regroupe une bonne vingtaine de familles pour l’achat de produits d’épicerie.
Les 3 grands principes de cette association, qui nous plaisent bien, qui font qu’on la présente mais surtout qui peuvent donner des idées à d’autres, sont :

  1. Du bio et rien que du bio
  2. Favoriser, dans la mesure du possible, les producteurs locaux (œufs, farine, pain, produits laitiers, pommes, pommes de terre, jus de pommes et cidres)
  3. Raccourcir les filières et supprimer les intermédiaires

Deuxième indice :
Modus operandi :
Pour l’épicerie, deux personnes font les courses une fois par mois (souvent le dernier mercredi) à la biocoop de Sargé les le Mans qui leur accorde entre 10 et 15% de réduction sur presque tous les produits sauf les produits de 1ère nécessité (sur lesquels le magasin ne prend qu’une faible marge). Pour obtenir les 15%, ils achetent des sacs de 25kg (sucre, riz, semoule, etc). Le même jour des courses, quelques bénévoles s’occupent de la distribution et les familles récupèrent en fin d’après-midi, leurs courses.

Malheureusement pas de photo pour l’instant !

Alors, alors, avez-vous trouvé ?

4/ C’est pô con !

Alors, pour notre lettre n°2, nous souhaitions dans cette rubrique lancer un appel aux bonnes idées pour la conservation des légumes !

Chaque amapien s’est trouvé confronté à ce dilemme, en face de son panier : Comment gérer sa réserve de légumes ? Que manger en premier ? Comment faire pour profiter de tout sans en perdre une miette !

Exemple : les betteraves... délicieuses mais longues à cuire et donc si faciles à oublier dans la cave !!
En plus de la possibilité de les manger crues (râpées dans une salade) il est très facile, si on préfère la consistance "cuite" de les conserver, crues, épluchées et tranchées dans un bocal (type "Le Parfait") recouvertes de vinaigre blanc. Après 15 jours d’attente, ces tranches de betteraves en bocal se conservent des mois dans le réfrigérateur et sont toutes prêtes à manger avec un filet d’huile, sel et poivre !

5/ Ripailles

Ce mois-ci, en Normandie, c’est la fête à la tomate !!
Alors on en profite pour se faire une petite overdose, histoire de pouvoir patienter jusqu’à la saison prochaine !

Crumble de tomates

Tout d’abord, prendre grosso modo 1.5 kg de tomates. Les peler, c’est pas mal.
Éplucher oignon, ail ou échalote et les faire revenir à la poêle. Ajouter les tomates en dés, le sel, le poivre, une pincée de sucre et les aromates à votre goût. Laisser mijoter à feu doux 10 mn.

Pendant ce temps... la pâte à crumble :

Mêler dans un saladier :
150 g de farine
100 g de beurre
75 g de fromage rapé (l’idéal : tome de Mézidon !)
sel
2 cuillerées à soupe de flocons d’avoine (ou autres céréales)
et quelques noisettes hachées et torréfiées 5mn à la poêle

Verser les tomates dans un plat à four et répartir la pâte par dessus. Enfourner environ 30 mn à 200° (mais tout dépend toujours des fours)

Et miam :

6/ Le p’tit coin

Pour cette lettre n°2, un p’tit coin spécial réseau !

D’abord pour vous communiquer la prochaine date de réunion du Groupe Accompagnement et Soutien : Mercredi 3 octobre à 18h30 à la Maison des Solidarités (quai de juillet à Caen)
L’ambiance y étant fort sympathique et néanmoins studieuse, nous vous invitons à sauter le pas et à venir apporter votre contribution à la poursuite d’un objectif important du réseau !

Nous vous rappelons que les groupes de travail sont ouverts à tous.

Ensuite, plusieurs manifestations en perspective où les Amap seront à l’ordre du jour et où le réseau essaiera de se rendre pour en faire la promotion :

  • Le mercredi 3 octobre, au collège Marcel Grignard de Bricquebec (50), une journée de conférence (telle la poire) sur les fruits et légumes bio et leur introduction dans les cantines.
  • Le samedi 7 octobre, à Barenton (50) journée organisée par la maison de la pomme et de la poire. Présentation d’une exploitation "Terre de Lien"
  • Le samedi 13 octobre, à la Ferme d’Escure à Saint Jean le Blanc (14), dans le cadre de la fête de la science. Programme détaillé sur http://www.relais-sciences.org/
  • Le mercredi 17 octobre, à la ferme des Retours (61) journée portes ouvertes et présentation des divers ateliers de la ferme (vache, apiculture....et maraichage puisqu’ils fournissent l’AMAP de Falaise !

Enfin, AMAP Bas-Normandes et producteurs de tous poils, pensez à prendre votre adhésion au réseau ! Il est jeune, un peu acnéique, et très pauvre et a besoin de votre soutien !!
Rappel : le bulletin d’adhésion est sur le sit. Le coût ? Pour les Amap : 1€ par an et par adhérent (c’est pas cher !) Pour les producteurs et individuels : 5 € par an. Ce s’rait bête de s’en priver !

7/ Goodie

Les maraichers du bocage sont très forts...très, TRES, forts...

  • Bénédicte Lehodey peut trouver du foin dans une aiguille.
  • Benoit Vivien peut danser la macarena sans avoir l’air con.
  • Romuald Lallier a compté jusqu’à l’infini...2 fois.
  • Christine Gamaury est déjà montée sur l’échelle de Richter.
  • Dominique Enouf a fait un bras de fer avec superman, le perdant devait porter son slip sur son pantalon.
  • Frédéric Carette connait la dernière décimale de pi.
  • Hervé Leclavier peut dire Scheweppes en verlan.
  • Matthieu Philibert peut biner avec une fourche.

8/ Raiponce

Alors, réponse au jeu de la lettre n°1 : Cette ville n’existe pas ! ... C’est un photo montage !

Réponse à la rubrique n°3 : Le collectif dont il s’agit est .. tin, tin ! ... L’assoc’verte dont le siège est actuellement à Montchevrel et qui rayonne sur Courtomer, Sainte Scolasse ou encore Sées. Merci au Président d’avoir bien voulu répondre à nos questions et à Valérie pour son mail limpide !

Comme la fois précédente, nous comptons sur vous pour diffuser cette lettre à tous vos adhérents et sympathisants de tous poils !

N’hésitez pas à réagir, passer une info ou une annonce. Toute contribution est plus que bienvenue !
Pour cela, c’est tout simple : lereseau chez amap-bn.fr

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.