Navigation rapide

Accueil > La Lettre > Courges, Pommes, Tome et Cie LETTRE N°4

Courges, Pommes, Tome et Cie LETTRE N°4 Courges, Pommes, Tome et Cie LETTRE N°4

samedi 23 février 2013

La lettre d’information presque mensuelle, bimestrielle voire trimestrielle du réseau des AMAP de Basse-Normandie.
janvier, février, mars...2013

Edito

Salades, pommes et navets, da dou dam tam tam da dou dam tam,
Des mots qui font rêver...

"Bobby, servez-nous donc un drink, c’est l’heure de notre soap presque mensuel !"

PUB : Amis lecteurs, saurez-vous retrouver les titres des séries détournés dans cette lettre ? Raiponce en rubrique n°7. Amusez-vous bien. Indice le jeu a déjà commencé !

Sommaire :

1/ "Histoires naturelles"

ou La vie trépidante d’un animal fascinant : Le réseau des Amap de Basse-Normandie

2/ Cé Ki ? Y Fé Koi ?

Ceux qui font le Bio en Basse-Normandie.
Ce mois ci, Pierre Gabreau, maraîcher, dans le 373ème épisode de la saison 12 de votre feuilleton favori !

3/ Le collectif mystère du mois

Saurez-vous deviner lequel se cache dans cette rubrique ?

4/ C’est pô con !

Là, vous trouverez les bonnes idées, les trucs et les astuces des collectifs pour simplifier les fonctionnements, dynamiser votre groupe, éviter les ornières... Faites-nous part des vôtres !

5/ Ripailles

Comme la nourriture est un peu ce qui nous rassemble, ici, des recettes de saison, locales et expérimentées !

6/ Goodie

Parce qu’on ne sait pas se tenir et c’est tant mieux

7/ RaiponceS

Voici la rubrique des réponses aux jeux...on ne vous raconte pas de salade !!!

1/ "Histoires naturelles"

AMAP-BN, c’est vraiment
La dernière chance
Au dernier moment...

Le collège solidaire s’est réuni le 7 janvier dernier. Plusieurs pistes de travail sont en cours.
Concernant la refonte de la charte. Un questionnaire à destination des Amap est en préparation. Nous vous remercions par avance de bien vouloir prendre quelques minutes pour y répondre quand il vous sera adressé. Justement, nous pensions profiter de cette occasion pour rendre visite aux Amap qui le souhaitent au moment de leur livraison, et compléter le questionnaire ensemble. Qu’en dites-vous ?

Ce questionnaire répond à plusieurs objectifs ! Trop efficace, ce réseau !
En effet, il permettra pour les Amap qui y répondront :

  • d’interroger ses pratiques (est-ce que notre groupe répond à l’éthique Amap ? Est-ce qu’on peut en améliorer le fonctionnement ?...)
  • être force de propositions pour que la future nouvelle charte soit au plus près des réalités du terrain.

De plus, il fournira à notre jeune réseau Bas-Normand :

  • des informations sur les Amap qu’il représente
  • les besoins et souhaits des collectifs de la Région auxquels le Réseau pourrait répondre
  • un retour sur sa légitimité. On a besoin de savoir si le travail effectué correspond à une attente des collectifs !

Rassurez-vous, il est bien évident que les informations collectées n’auront d’utilité que pour vous-même et le Réseau et ne seront en aucun cas divulguées sans votre autorisation préalable.

2/ Cé Ki ? Y Fé Koi ?

A Saint Jean Leblanc
Qui me dira
Pourquoi, il y fait bon vivre ?

Previously in Cé KI ? Y Fé Koi ?
Lauren et Cynthia arrivent de Los Angeles avec leur jet privé. Elles sont toutes surprises de découvrir la campagne normande.
Après 372 épisodes de péripéties haletantes, elles rencontrent Pierre installé depuis avril 2012 à la ferme d’Escures en contrat de parrainage pour un an, avec Véronique Lamblin.

Jingle

Lauren : OuaOUh, Cynthia, ces légumes sont vraiment amazing !

Cynthia : Ow, mais je n’ai pas le coeur à ça, ma chérie. "Car il faut que tu comprennes que je souffre. Quand Stephen est revenu vers Pamela, quand ils ont repris leur ancienne relation, j’ai souffert, j’ai beaucoup souffert. Mon cauchemar est devenu réalité. Ca m’a fait comme un coup de poignard dans le coeur. Crois-moi, c’est beaucoup plus qu’une douleur émotionnelle ; c’est une douleur physique. A tel point que parfois, je ne le supporte plus"*

Lauren : "Qu’est ce qui pourrait faire que ça aille mieux ?"*

Cynthia : Je n’sais pas, Lauren...

Lauren : Regarde voilà Pierre. Demandons-lui conseil !

Pierre : Lauren, Cynthia, quel plaisir de vous accueillir sur mon ranch !
Oh, mais, Cynthia, ça n’a pas l’air d’aller ?

Cynthia : En effet, Pierre, il faut que tu comprennes que je souffre. Quand Stephen est revenu vers Pamela, quand ils ont repris leur ancienne relation...

Lauren : Bon bon, on va la faire cette balade sur ton exploitation ?

Pierre : Suivez-moi. Le bon air et le climat de rêve du bocage vous feront le plus grand bien !

Pierre les emmène alors sur sa parcelle de 2500 m² et leur présente la diversité de ses cultures, 20 à 25 légumes différents, sous tunnel ou en plein air.

Cynthia : Mais, mais, tes légumes sont splendides ! ils m’en feraient presque oublier Stephen...

Pierre : C’est que je les bichonne grâce à des techniques piochées chez d’autres maraichers rencontrés au fil des années de préparation.

Lauren : Pierre, c’est formidable, mais je dois t’avouer quelque chose que j’ai sur le coeur et que je dois te dire...mais je ne sais pas si je dois : mais, mais, qui mange tes légumes ? Tu ne peux pas y arriver tout seul ?!!

Pierre : En effet, Lauren, quelle perspicacité !

Lauren : Oui, je sais, mon père, Jeffrey, était Marshall... Les chats ne font pas des chiens et les poules pondent bien des oeufs...

Pierre : Pour m’aider à manger tous ces légumes, j’ai débuté, l’été dernier, avec une vente à la ferme pour le voisinage.
Puis j’ai fourni la cantine de Saint-Jean-le-Blanc (60 élèves), gérée par les parents, et qui sont bien contents d’avoir un producteur de légumes bio à proximité.

Je livre également un groupe d’amapiens à Louvigny (merci le réseau des amap BN). J’interviens au coté de Patrice Cheval, un autre maraîcher de Cahagnes, on y retrouve aussi les pommes de Bruno Frémont et le pain de La Falue***.

En tout, je fournis l’équivalent de 25-30 paniers à 10€.

Lauren : Pierre, nous sommes conquises, n’est-ce pas Cynthia ?

Cynthia : Oui, Pierre, c’est merveilleux. Mais , mais, tu sais "j’ai l’impression d’avoir été manipulée sans m’en douter pendant presque toute ma vie. Aujourd’hui, je veux savoir une bonne fois pour toutes ce que tu attends de moi ?"**

Pierre : ???

Lauren : Laisse, elle est très perturbée par sa relation avec Cruz

Pierre : Je croyais que c’était Stephen...

Lauren : Qu’est ce qui te permets de croire que Cruz et Stephen auraient des relations ?

Pierre : ...

Lauren : Cynthia et moi, "on s’est tellement peu vu ces derniers temps que ça m’a été impossible de lui parler d’un certain nombre de choses qu’elle devrait savoir."** Et c’est pour ça que nous voulions voyager.

Pierre : Bon, bin, c’est pas tout ça mais je suis prêt à entamer ma deuxième saison. Grâce à l’aide du voisinage, je compte agrandir la surface et développer la vente localement et sur l’Amap.
Les filles, je crois que vous feriez bien de remonter dans votre jet et rapporter toutes ces bonnes idées sur la côte ouest, vous savez le long du grand Pacifique, ses vagues défient le temps-en-en ?

Lauren et Cynthia : en effet, cela nous dit quelque chose.
Au revoir Pierre ... et à bientôt pour le 374ème épisode de ...

A Saint Jean Leblanc
Qui me dira
Pourquoi, il y fait bon vivre ?

Pratique :
Pierre GABREAU
14770 Saint Jean le Blanc
06 98 23 97 70
pgabreau chez hotmail.com

AMAP de Louvigny
amap.louvi​gny chez yahoo.f​r

* Santa Barbara VF, épisode 921 part 1
** Santa Barbara VF, épisode 201 part 5
** Retrouvez leurs aventures trépidantes dans la deuxième LPM

3/ Le collectif mystère du mois

A - MAP ton univers impitoya-ableu
Tin tin tintintintin
A - MAP manger local nous rend plus fort

Notre collectif mystère fonctionne depuis 2010, il est intégrée à une association ayant pour objectifs l’information, la communication, et la sensibilisation sur des questions environnementales.

Notre collectif est composé de 22 adhérents et de 10 producteurs.
M. Lebas : les légumes (il y livre une vingtaine de paniers chaque semaine) et depuis peu des paniers de fruits
Les enfants de la Bio : les œufs
Douceurs d’enfance : confitures, petits gâteaux...
Les fermes bio d’Isigny : lait, beurre, camembert
Boulangerie du Laizon : le pain
Bruno FREMONT : pommes et jus de pommes
GAEC du Bois Canon : tome de vache
Harold LEVALLOIS : viande de porc
Laurence BESNARD SIMON : agneau
GUY LEVALLOIS : génisse et veau

La livraison se fait tous les vendredis soirs, dans le sous-sol d’une adhérente.
Lors de l’AG en janvier et au mois de juin, tous les adhérents se retrouvent pour partager ensemble un moment de convivialité en dégustant les plats amenés par chacun !

Qu’on se le dise, il peut accueillir de nouveaux adhérents !

Alors, alors ? Une idée ?
Indice supplémentaire : cette Amap n’est pas très loin de la mer...

4/ C’est pô con !

Personne dans le monde ne marche du même pas(nier)
Et même si la terre est ronde on est solidaire ou pas
Les aléas et les coups d’malchance ont moins d’importance
Grâce au p’tit cochon d’en bas-a
C’est vrai, faut donner, tu sais
Faut donner sa p’tite monnaie
Personne dans l’AMAP ne choisit sa fortune
L’important c’est d’mettre un p’tit peu d’thune
Et si un adhérent a besoin d’un coup d’main
Le cochon aussitôt lui tend le groin
Alors donnons-nous la main...

Un cochon solidaire, qu’est-ce que c’est ?
par notre envoyé spécial, garçon boucher

"D’abord, je tiens à lever toute ambiguïté quant aux termes "cochon solidaire", en soulignant que le mot le plus important de cette poétique appellation, c’est solidaire.
On retrouve l’idée équivalente sous d’autres noms, souvent, c’est panier solidaire ; dans notre AMAP, on a trouvé que le cochon amenait une dimension, comment dire ?...poético-porcine de bon aloi.
Et surtout, c’est la forme de la tirelire, il ne s’agit pas d’un vrai cochon, je rassure les amis des bêtes, aucun animal n’a été maltraité pendant l’élaboration de ce brillant (c’est important la modestie) concept.

Donc, un cochon solidaire, c’est une tirelire, premier indice, mais c’est aussi beaucoup plus que cela...
Cette tirelire est dans notre lieu de livraison de légumes, à la vue de tous.
Et chaque adhérent, quand il vient chercher son panier de légumes, peut au passage se délester des quelques piécettes ou des épaisses liasses de billets qui encombrent ses poches. Pour l’instant, c’est surtout des piécettes.
Ce petit pécule patiemment accumulé, dûment compté et jalousement conservé par notre référent / garde cochon bien-aimé (c’est pas son prénom, hein, bien-aimé...) peut ensuite servir à aider financièrement les adhérents qui rencontreraient des difficultés financières passagères dans le paiement de leur trimestre de commandes. Le garde-cochon est aussi l’interlocuteur des adhérents souhaitant faire appel au cochon solidaire, et les modalités de l’aide sont envisagées entre eux, en fonction des fonds dont dispose le cochon. Concrètement, celui-ci prend en charge une partie du montant de l’adhérent, qui règle l’autre part.
C’est tout simple, et ça peut aider.
L’idée de l’interlocuteur unique est la meilleure solution que l’on ait trouvé, après en avoir débattu ensemble lors de l’AG, pour garantir le plus possible l’anonymat des demandeurs.
Tout ceci a été validé lors d’une AG extraordinaire autant que formidable.
Le référent, bien sûr, présente un bilan financier de son cochon.

Après déjà un an, c’est un bien beau cochon que nous avons maintenant, on en est bien contents, il est encore jeunot mais déjà un peu grassouillet... Il a eu sa première dent et accordé sa première aide !
C’est à notre maraîcher qu’elle a été accordée, afin de compenser, même si ce n’est qu’en toute petite partie, dans les maigres moyens d’un petit cochon, les pertes liées à l’avalanche d’avaries que les capricieux cieux normands lui ont fait subir.
Il n’avait pas sollicité d’aide particulière, c’est notre brave cochon, en accord unanime avec son gardien et les amapiens qui en ont la charge, qui a pris cette initiative qui a paru à tous être simplement conforme aux valeurs et engagements de notre AMAP."

5/ Ripailles

Tartine et crunch
Tin nin nin nin nin nin
Tartine et crunch
les nouveaux cuisiniers au grand coeur
mais qui n’ont jamais peur de rien

Une petite soupe pour un soap ?

Comme chaque année, l’hiver est là accompagné de ses incontournables topinambours ! Nous vous proposons un best seller servi lors de nombreux réveillons de Noël de la famille Ewing !

200 g de topinambours
3 échalotes
60 cl de fond de volaille
200 g de crème fraîche
beurre
huile
sel et poivre ET bicarbonate de soude (indispensable pour une bonne digestion...et ça marche !)
noix de St Jacques (2 ou 3 par personnes)

Laver et éplucher les topinambours et les couper en fines tranches.
Peler et émincer les échalotes.
Faire chauffer 2 cuillerées à soupe d’huile dans une casserole.
Y mettre les échalotes et les topinambours à revenir et saupoudrer d’une demi cuillère à café d’anti-prout (bicarbonate de soude)
Verser le fond de volaille et laisser cuire à feu doux 40 mn.
Passer la préparation au mixeur.
Incorporer la crème fraîche. Saler puis poivrer.

Faire revenir les St Jacques dans 20 g de beurre, 1 mn sur chaque face. Saler et poivrer.

Répartir le velouté dans les assiettes et ajouter les St Jacques. On vous aurais bien dit de mettre 2 brins de ciboulette mais c’est pas la saison !

A faire et à refaire !

6/ Goodie

L’amour du gag
Jonathan et Jennifer, les bouts en train à pas cher
L’amour du gag
C’est vraiment leur grande affaire, faire marrer les maraichères
Jonathan Rave, oh, oh, oh
Jennifer Courges, oh, oh, oh
Les risques-tout du calembour et de l’humour
L’humour pour mieux biner
Calembour pour manger

Évidemment, dans ce "spécial soap" nous ne pouvions glisser qu’une blague de blonde...

3 copines, une brune, une rousse et une blonde discutent.
La brune déclare "Moi, je veux être la première brune à aller sur Mars !"
La rousse rétorque : "Moi, je veux être la première rousse à aller sur la lune !"
La blonde surenchérit : "Moi, je veux être la première blonde à aller sur le soleil !!!"
Les deux autres s’exclament : "Mais tu vas brûler !"
La blonde : "J’suis pas conne, hein...j’vais y aller de nuit !"

7/ RaiponceS

Rubrique 3/

Le collectif mystère du mois est ... L’AMAP de Lion sur Mer !! Et oui, elle est rattachée à « Lion Environnement »
Contact : lion.environnement chez gmail.com ou lion.environnement.manger.bio chez gmail.com

Jeu édito /

Alors ? Alors ? Vous les avez tous ? Trêve de suspense...(roulement de tambour)...voici les réponses :

Edito : Amour, gloire et beauté
1/ L’agence tous risques
2/ Santa Barbara. Avez-vous repéré le clin d’œil à Côte Ouest ?
3/ Dallas
4/ Arnold et Willie
5/ Starsky et Hutch
6/ L’amour du risque

Nous espérons que vous vous êtes autant amusé à lire cette lettre que nous à la faire ! A bientôt pour de nouvelles aventures à bord du Réseau des Amap Love boat !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.